Le mag, en ligne avec l'art de vivre

Ce magazine en ligne est consacré à la qualité de vie, aux tendances déco, et au design.

Partez à la découverte de beaux intérieurs inspirants, d’édifices emblématiques du patrimoine, des acteurs de l’architecture, des villes françaises...

Issy-les-Moulineaux, voyage à travers l’Histoire

Façonnée par une histoire multimillénaire, Issy-les-Moulineaux a su évoluer au fil des époques afin de devenir l’une des communes les plus attractives des Hauts-de-Seine et du Grand-Paris.
Pour comprendre la ville moderne rayonnante qu’elle est devenue, empruntons la machine à remonter le temps…

 

Moyen-Âge : apparition d’Issy

558 est la première date-clé sur laquelle s’arrêter : le nom d’Issy apparaît pour la première fois dans une charte signée par l’un des quatre fils de Clovis, Childebert 1er, alors roi de Paris.

Cette charte officialise le don d’un territoire de plus de 2 000 ha du roi aux moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Cette cession inclut :

  • champs et terres labourables
  • habitations et dépendances
  • vignes, bois, moulins et îles
  • serfs, tenanciers, affranchis et maîtres

C’est au cours de cette période de domination monastique, au 11e siècle, qu’est érigée sur les hauteurs au centre du village l’église Saint-Étienne.

Et aujourd’hui ?
Seul le tympan sculpté de style roman a traversé les âges pour parvenir jusqu’à nous.

 

18e siècle : faste et fêtes au château d’Issy

Avançons un peu dans le temps… et retrouvons-nous au beau milieu d’une période de faste, quand la noblesse parisienne et la bourgeoisie menaient grand train.

Le village compte alors quelque 6 000 âmes lorsqu’en 1699, François-Louis de Bourbon, prince de Conti, fait l’acquisition du domaine du château d’Issy.

Agrandie et ennoblie par le prince, cette somptueuse demeure aux jardins dessinés par André Le Nôtre devient le théâtre de somptueuses réceptions et de chasses à courre. Elle incarne l’art de vivre aristocratique des 17e et 18e siècles. Le château d’Issy restera la propriété des Conti jusqu’en 1776.

Et aujourd’hui ?
De ce magnifique domaine malheureusement détruit lors des combats de 1870-1871, ne subsistent que l’actuel parc municipal Henri-Barbusse et le pavillon d’entrée de l’ancien château (abritant aujourd’hui la galerie d’histoire de la ville).

 

Les combats de 1870-1871 et le fort d’Issy

Un arrêt sur images s’avère aussi incontournable sur les années 1870-1871, période d’affrontements et de combats aux conséquences tragiques pour la commune…

Le fort d’Issy est construit entre 1840 et 1845 pour protéger Paris, simultanément à 18 autres forts militaires. Au même titre que la commune, il constitue un emplacement stratégique car se trouvant sur la « ligne droite » menant de Versailles à la capitale.

Le fort d’Issy va subir deux assauts successifs :

  • le premier dans la guerre contre la Prusse
  • le second lors de la Commune insurrectionnelle de Paris, guerre civile opposant Versaillais, Parisiens et communards.

Il est détruit par les obus, tout comme :

  • les 3/4 des maisons
  • l’église Saint-Étienne
  • le séminaire Saint-Sulpice
  • le château des Conti

Et aujourd’hui ?
Le fort d’Issy a fait place à un écoquartier connecté innovant, distingué par la Marianne d’Or 2012 du développement durable et s’étant par ailleurs attaché à préserver les remparts de l’époque.

 

1908 : Issy-les-Moulineaux, berceau de l’aviation

Atterrissons maintenant au début du 20e siècle, nouvelle période de rayonnement pour Issy qui compte déjà 16 000 habitants. Le ciel d’Issy devient alors l’aire de jeu favorite des pionniers de l’aviation.

Les pilotes tentent de prendre leur envol depuis le champ de manœuvres militaires : leurs essais galvanisent les foules. Si le premier avion à avoir décollé d’Issy est celui du roumain Trajan en 1906, il faut attendre 1908 pour que soit réalisé le premier kilomètre en circuit fermé (atterrissage au point de départ). C’est Henri Farman, qui réalise l’exploit aux commandes d’un biplan inventé par les frères Voisins.

En parallèle des expérimentations et prouesses se développent des hangars qui se transformeront ensuite en véritables ateliers d’aéronautique.

Et aujourd’hui ?
L’actuel héliport est installé en lieu et place du champ de manœuvre militaire d’où les pilotes pionniers prirent leur envol.


21e siècle, l’âge d’or du numérique et… toujours un temps d’avance pour Issy-les-Moulineaux

Issy-les-Moulineaux-ville-moderneAux usines industrielles du 20e siècle ont succédé les entreprises tertiaires. Issy s’engage très tôt dans l’aventure du numérique, la commune créant son site en 1996, dans la foulée du lancement de Wanadoo.

Dès lors, la ville n’a cessé d’évoluer, d’innover en matière de numérique. Elle a construit une véritable stratégie digitale parce qu’elle a rapidement perçu les services que ces nouvelles technologies pouvaient rendre aux Isséens au quotidien :

  • fluidification et rationalisation des déplacements en ville avec le projet So Mobility
  • éclairage urbain dont l’intensité de lumière est modulée en fonction de la présence de véhicules et de piétons.
  • expérimentation du Li-Fi permettant d’accéder à Internet à partir de la lumière des LED plutôt que grâce au Wifi.
  • développement du réseau IssyGrid (optimisation intelligente de la gestion et de la consommation énergétique à l’échelle du quartier) et raccordement de nouveaux secteurs tel que l’écoquartier du Fort d’Issy.

Ville pionnière du numérique devenue aujourd’hui ville connectée intelligente, Issy-les-Moulineaux, par sa capacité à se réinventer, est désormais « the place to be* ». En y implantant leur siège, nombre d’entreprises internationales, à l’image de Microsoft, de Cisco Systems ou prochainement** d’Orange, en offrent une brillante illustration.

Et demain ?
Toujours en avance sur son temps, Issy-les-Moulineaux incarne déjà la ville du futur, celle où le bien-vivre s’inscrit dans des perspectives durables.

 

>> Habiter ou investir à Issy-les-Moulineaux ? Découvrez Canopée, un programme immobilier de prestige signé Verrecchia.

* La place où être
** Livraison 2021

Sources : issy.com, historim.fr

Pin It on Pinterest